أخبار عاجلة
الرئيسية / FSM / FSM-Tunisie-2015 / Argumentaire de l’atelier autogéré organisé par le CERSS et FCDM sur le thème£: « Education et citoyenneté »

Argumentaire de l’atelier autogéré organisé par le CERSS et FCDM sur le thème£: « Education et citoyenneté »

Argumentaire de l’atelier autogéré organisé par le CERSS et FCDM sur le thème£: « Education et citoyenneté ». 27 mars de 8h30 à 11h. Salle I107-I108  

L’éducation est l’une des principales voies à partir desquelles les sociétés évoluent, se développent et s’émancipent. L’éducation constitue un enjeu du développement personnel de l’individu, de son intégration au sein de sa société et de son impact sur son entourage. Cependant, l’éducation n’est plus seulement la responsabilité de l’Etat, elle compte aussi parmi les priorités des organisations de la société civile puisqu’elles se sont orientées vers un nouveau mode de prestation de service notamment en dispensant des activités de l’éducation non formelle et en assurant les besoins en éducation des populations défavorisées.

 

La citoyenneté, quant à elle, se constitue d’un ensemble de droits et d’obligations. Elle passe par l’affirmation des droits civils, de la liberté de la presse, de la pensée et de la  religion. Elle se définit parallèlement par une conquête des droits politiques, droit d’élire et d’être élu. Dans cette perspective, la citoyenneté est érigée comme un idéal permettant  d’organiser et de vivre l’appartenance sociale et politique. Cet idéal est l’incarnation symbolique  de l’identité nationale car la citoyenneté a toujours eu un rapport étroit avec la nationalité (citizenship= nationalité).  C’est pourquoi, l’appartenance citoyenne semble consacrer une communauté solidaire. Dans son sens pratique, la citoyenneté renvoie à la participation active à la vie de la cité. Cette participation implique le civisme, forme de dévouement à l’Etat et à l’observation des  devoirs et responsabilités collectifs au sein de la société.

 

Pour pallier aux maux de la citoyenneté, le postulat qui peut être présupposé implique qu’il ya un rapport étroit entre éducation et citoyenneté. En effet, le niveau des connaissances acquises, qui est  le fruit d’un cursus scolaire, est corollaire du mode d’exercice des droits de citoyen.  L’éducation se transforme en un cadre conditionnant  l’accès à la citoyenneté pour toutes les catégories souhaitant intervenir dans les décisions de la cité. Ce qui contribue à l’émergence d’un environnement démocratique et à l’instauration de l’égalité entre les citoyens ; le non-accès à l’éducation est partant une restriction de la citoyenneté.

 

Quelles seraient alors les rapports viables entre éducation et citoyenneté ?

Dans quelles mesures l’éducation peut-elle être une condition de la citoyenneté ?

 

Axes à débattre :

  • Rapports et réciprocités entre éducation et citoyenneté ;
  • Accès à l’éducation et participation citoyenne
  • Réformes éducatives et devenir de la citoyenneté
  • Systèmes éducatifs et socialisation citoyenne


Intervenants :

Samira Dlimi, Actions et éducation

Gabriella Bianco, Philosophie, éducation et citoyenneté

Bouchra Sidi Hida, Conception d’un Master en citoyenneté et développement

Mohamed Haba, L’impact du contexte culturel et organisationnel sur l’éducation aux valeurs citoyennes

Autres intervenants…

شاهد أيضاً

تقرير إجتماع مركز الدراسات و الأبحاث في العلوم الإجتماعية والمنتدى المدني الديمقراطي المغربي، المنعقد يوم الجمعة 13 مارس 2015

عقد مركز الدراسات و الأبحاث في العلوم الإجتماعية و المنتدى المدني الديمقراطي المغربي ،   …

اترك تعليقاً